Publiée le 8 janvier 2015 Par Emilie de info-thailande.fr

Les 9 île Similan : parc national maritime de Mu Ko Similan

Les neuf îles qui composent « le Parc National Maritime de Mu Ko Similan » sont d’une rare beauté, tant sur l’eau que sous l’eau.
Cet archipel de la mer d’Andaman, à 40km de la côte sud-ouest de la Thaïlande, s’étend sur environ 128km2.
Le nom de Similan vient du malais sembilan, qui désigne le chiffre « 9 », appellation très terre à terre pour un endroit hors du commun.

Une beauté unique

Les immenses blocs de granites qui forment les îles Similan, plongent dans des eaux cristallines, créant sous la mer un paysage de toute beauté. Sous l’eau, apparaissent des canyons, des grottes et des surplombs couvert de coraux.
Les parois des récifs plongent à pic sur 40m, jusqu’au fond de la mer, tapissées de coraux mous joliment colorés et de gorgones. Les eaux de cette archipel recèlent plus de 200 variétés de corail, des centaines de poissons multicolores et des spécimens plus rare (raies manta, requins-léopard…)
A la surface, la beauté égale celle des fonds. Des étendues de sable blanc étincelant rejoignent les eaux turquoises tandis qu’à l’intérieur, la végétation grimpe sur les collines et dégringole du haut des falaises. L’Ouest qui reçoit de plein fouet, entre mai et octobre, la mousson de sud-ouest, offre des côtes plus déchiquetés, où les rochers exposés descendent doucement dans la mer.

Les neuf îles de Similan

Classé Parc National Martime depuis 1982, seul 6 îles de Similan sont ouvertes au public.
En effet, les îles 1, 2 et 3 sont réservées aux tortues de mer qui viennent pondre leurs oeufs sur ses plages. Pendant des siècles, les îles de ce Parc National Maritime reçurent la seule visite des gitans de la mer qui venaient pêcher les coquillages et les langoustes sur ses récifs coralliens. Mais depuis quelques années, ces richesses attirent les amateurs de plongée et condamnent l’éco-système. Il faut savoir qu’ après 60 jours d’incubations, les nouveaux-nés tortues se dirigent vers la mer, guidées par le reflet de la lune.
Vous comprenez immédiatement les dangers et le besoin de les isoler des hommes. Toutes sources de lumière (flash, lampe, torche…) les détournent et les mettent à la merci des prédateurs. Ces tortues, pêchées pour leur cuir et leur chair sont actuellement menacées d’extinction.

Les autres îles (de 4 à 9) sont entourées par 19 sites de plongée reconnus, offrant chacun une particularité.
Les îles 5 et 6 (appelées  Ko Ha et Ko Miang Sang) permettent des rencontres très étonnantes. Escorté par un poisson chauve-souris prés de l’île n°6 ou en découvrant des requins-léopards le long du mur de corail de 40 m de fond de l’île n°5, les plongeurs en auront plein les yeux.
L’île n°4 est la plus grande île de l’archipel. Elle possède une aire de camping et des bungalows mais son intérêt est surtout pour sa splendide plage coralienne, bordant la baie principale. L’eau y est particulièrement claire. Cependant, Ko Miang offre pour les plus curieux un trésor caché. En plongeant dans les profondeurs de l’île, vous découvrirez une plage abandonnée. Plus rocheuse, plus petite, la nature dévoile simplement un coin romantique, apaisé, loin des tumultes de la plage d’arrivée envahie de bateaux.

Pour vous aventurer dans les profondeurs des îles, n’oubliez pas le répulsif.
L’île n°9, à l’extrême nord, offre 2 sites incontournables. Le Christmas Point, qui abrite des arches géantes et de nombreux coraux mous aux couleurs éclatantes, qui se mêlent aux immenses gorgones traversées par des bancs de petits poissons. Et le Breakfast Bend, qui est à découvrir au petit matin, lorsque la lumière qui filtre à travers l’eau révèle ses champs de coraux multicolores.L’île n°8, est l’un des sites les plus prisés. A l’ouest, des formations rocheuses couvrent une immense étendue, donnant naissance à un labyrinthe de grottes, de rochers et des gorgones géantes, à des profondeurs comprises entre 15 et 40m. Au sud, le récif abrupt de Beacon Reef offre une grande diversité de coraux durs à proximité de la surface. Pour les amateurs de photo, cette île offre un point de vue simplement magnifique (Sail Rock). L’accès y est compliqué (on doit se faufiler à travers des petits passages au milieu des rochers et sous un soleil battant) mais le panorama est splendide.
3 rochers géants émergent à Elephant Head entre Ko similan et Ko Payu (île n°7), qui forment par 30m de fond un amphithéâtre naturelle donnant l’impression de nager dans un aquarium géant. On peut y observer de très nombreuses variétés, dont le poisson-ange empereur, le poisson-lion, la truite corail…

Comment se rendre au Parc National maritime de Mu Ko Similan?

La plupart des visiteurs se rendent sur les îles en bateau. Dans chaque agence, vous trouverez des circuits de 1 à 3 jours pour ses îles.Plusieurs villes de départ sont possible: Phuket (100 km plus au sud), Thaplamu (40 km à l’est, non loin de la station balnéaire Khao Lak)… Il faut comptez environ 3800 bahts pour une journée et 7600 pour 3 jours.

Une journée s’organise souvent de cette manière:

  • 8h/8h30: enregistrement et petit déjeuner offert par votre compagnie
  • 9h: Départ en speed-boat pendant 1h30 (tout dépend de votre ville de départ)
  • 10h30: Arrivée sur l’île n°5 et 6 pour une sortie en snorkeling (durée 30/45min)
  • 11h30: Repas et repos sur l’île n°4
  • 13h00: Snorkeling sur l’île n°9
  • 14h00: Snorkeling et temps libre sur l’île n°8
  • 16h30: Retour

Les séjours de 3 jours permettent de posséder plus de temps pour la découverte des fonds marins. L’administration du parc dispose de bureaux sur Ko Miang et Ko Similan. La location de bungalow doit être réalisée au moins un mois à l’avance auprès de la direction national, division du Royal Foresty Department à Bangkok ou de son antenne à Thaplamu.
Si vous souhaitez visiter d’autres îles, il est possible de louer des bateaux longtails à Ko Similan ou Ko Miang

Les conseils du guide pour une journée réussie

  • Pour les amoureux des poissons, n’hésitez pas à demander à votre guide, il vous fournira des plaquettes indiquant les espèces à voir et le lieu.
    Le blanc étincelant du sable aveugle souvent et augmente la chaleur. N’oubliez pas vos lunettes de soleil et la crème solaire.
  •  Pour profiter de chaque instant, prenez un appareil photo étanche.
  • Beaucoup de sites vous conseilleront d’avoir du pain ou des fruits pour attirer les poissons mais par ce geste nous bouleversons l’éco-système donc évitez. Et puis entre nous, les poissons se mélangeront à vous sans difficulté.
  • La traversée en speed-boat est très longue et très mouvementée donc pensez à acheter les cachets pour le mal de mer et surtout ne vous mettez pas à l’avant du bateau.
  • La nourriture offerte, lors des repas, est souvent très critiquée… n’hésitez pas à prévoir de quoi manger et boire.
  • Le Parc National Maritime de Similan subi de graves dommages par négligence ou par cupidité: la pêche intensive, l’utilisation de dynamite, le tourisme de masse…qui déciment la vie marine et les récifs coralliens. Ne soyez pas déçu par certains sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *