Publiée le 31 mars 2014 Par Emilie de info-thailande.fr

La géographie

La thailande est située en Asie du Sud-Est au bord de la mer d’Andaman et du Golfe de Thailande au Sud-Est de la Birmanie.

Sa situation centrale, contrôle la seule route terrestre vers la Malaisie et Singapour a largement influencé son développement et son histoire.

Les thailandais comparent la forme de leur pays à la tête d’un élephant dont la péninsule formerait la trompe.

Le relief de ce pays offre aux touristes, un pays très variés mélangeant montagnes, vallées, forêt, îles,…

Commençons notre découverte géographique avec le luxuriant bassin du Méman Chao et ses affluents qui se jette dans la baie de Bangkok au Nord du Golfe de la Thailande.

Cette ressource importante permet de posséder dans cette région d’innombrables rizières qui produisent jusqu’à trois récoltes par an. D’immenses barges acheminent la riz par voies d’eau jusqu’à Bangkok où il est distribué dans les autres régions du pays ou exporté. Cette région est le creuset de la civilisation thailandaise.

 H44-10548803

Ensuite plus au nord, nous retrouvons les fameuses montagnes couvert de jungles dont le point culminant est le “Doi Inthanon” à 2565 mètres d’altitude. Ses montagnes sont considérées comme l’une des meilleures destinations asiatiques pour les amateurs d’ornithologie. Elles sont peuplées d’espèces montagnardes et d’oiseaux migrateurs aux affinités himalayenne. (exemple la gobe-mouche, la grive…)  Les cours d’eau comme le Mékong ou le Ping alimentent d’impressionnantes cascades qui font la renommée de la région. Cependant, les précipitations très fréquentes empêche la culture intense du riz.

 

La région aride du Nord-Est appelée “Isan” s’étend sur environ 170 000 km2, avec la plateau du Khorat qui s’élève à quelque 300 mètres au dessus du niveau de la plaine centrale. La plus grande réserve forestière de la région est le parc nationale de Khao Yai, inscrit au patrimoine mondiale de l’Unesco. Ce parc est principalement constitué de forêts arides, habitat des calaos et de plus de 300 espèces d’oiseaux. Quelques éléphant sauvages y habitent… Délimité par le nord du Mékong, il constitue l’essentiel de la frontière avec le Laos. Ce fleuve, à l’origine de nombreuses légendes locales, est utile grâce aux barrages hydroélectriques dont il est jalonné. Mais la richesse de cette région est la biodiversité. Quelques 1000 espèces d’animaux et de végétaux inconnus ont été découvertes au cours de 10 dernières années dans cette région du Mékong.

 Les régulières périodes de sécheresse suivies de crues importantes permettent  la culture du tapioca, du coton et des mûriers (essentiel pour l’alimentation des vers de soie). Cette région est, cependant,  la moins fréquentée par les voyageurs.

 

Le sud ( qui se déroule entre le Golfe de la Thailande et la Mer d’Andaman) est caractérisé par ses gigantesques formations de calcaires qui surgissent de cette mer  ou encore par ses îles couvertes de forêts, de cocotiers et de plages de sable blanc.

Le côté Est de cette région est la partie équatoriale de la Thailande : les précipitation y sont abondantes, entretenant d’épaisses forêts tropicales. La faune et la flore malaises y prédominent et une impressionnante chaîne de montagnes calcaires (vestige d’un ancien fond marin) serpente terre et mer.

Sur la côte Ouest, la mer d’Andaman (extension de l’océan Indien) recèle d’étonnants récifs coralliens abritant des milliers de variétés de poissons. Beaucoup des îles bordées de coraux font partie des réserves maritimes afin de limiter et de contrôler le développement et la circulation des bateaux.

Mais ce lieu qui est devenu le rendez-vous des vacanciers permet aussi la culture de l’hévéa dont on extrait le caoutchouc…

 

Cependant, il est important de préciser que la Thailande perd petit à petit de sa richesse terrestres, avalé par le modernisme…

Les grandes forêts primitives du Nord ont été détruites, ce qui a conduit à la perte du teck.  La ville de Bangkok , engorgée par les voitures et la population souffre du pompage frénétique des nappes phréatiques.

Le sud parle du problème des îles où les palmiers sont rasés pour construire les hôtels. De plus, les va-et-vient incessants des bateaux polluent l’ensemble des cours d’eaux.

La Thailande possède une diversité géologique et climatique qui offre une grande diversité à la faune et la flore mais prenons l’exemple de l’élephant (animal sacré), celui-ci a quasiment disparu et sa survie ne tient aujourd’hui, qu’aux promenades faites pour les touristes.

Ainsi, malgré la création de parcs nationaux, la Thailande ne pourra jamais rétablir son équilibre naturel…

1 Réponse

  1. Est-ce que quelqu’un sait sur qulele plage en Thailande le film “la plage” a e9te9 tourne9? Il s’agit du film avec leonardo Di Caprio et Virginie Ledoyen. Ca avait l’air sublime et e7a m’a donne9 envie d’y aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *