Publiée le 11 février 2015 Par Emilie de info-thailande.fr

Kanchanaburi

Situé à environ 130 kilomètres l’ouest de Bangkok, Kanchanaburi jouit d’un cadre magnifique au coeur de collines couverte de forêts.
Mais cette ville est surtout connue pour son passé sinistre. En effet, les principaux touristes viennent visiter le chemin de fer de la Mort, le cimetière militaire ou encore le musée de la guerre Jeath.
Malgré ce passé douloureux, Kanchanaburi offre d’autres trésors: des temples digne d’intérêts ou encore une nature sublime avec à quelques kilomètres le Parc National d’Erawan.

Souvenir de guerre

Le pont de la rivière Kwaï

Enjambant la rivière Khwae Yai, ce pont métallique fait office de mémorial en hommage aux victimes.
En 1942, les Japonais décidèrent de construire une ligne de chemin de fer longue de 415 km à travers la Thaïlande pour rejoindre la Birmanie. Le haut commandement ordonna que ce travail soit réalisé en 12 mois au lieu de 5 ans. Les hommes étaient traités comme de simples outils et vivaient dans de terribles conditions de vie. Cette situation coûta la vie à des milliers de personnes. Plus tard, on évolua le coût en vies humaines à « un mort par traverse » sur les portions les plus difficiles.
Le premier pont fut remplacé en1943 par une structure métallique plus solide importée de Java. Cible régulière des bombardiers américains, le pont perdit sa traversée centrale en 1945. Finalement, la ligne ne fonctionna que 2 ans et aujourd’hui, seule la proportion de 77km entre Kanchanaburi et Nam Tok est régulièrement desservie. La traversée dure environ 90 min et emprunte ce fameux pont.

Conseil de notre guide: en dépit de l’émotion qui entoure l’histoire de la construction du pont, sa traversée est assez décevante, car on ne découvre pas plus qu’un ouvrage de bois et de métal délabré. On vous conseille la traversée à pied (qui n’a rien d’une expérience anodine). Vous découvrirez plusieurs curiosités comme une locomotive à vapeur ayant servi peu après la guerre qui est exposée à côté du minuscule quai de la gare de Kanchanaburi ou un étrange camion capable de rouler à la fois sur la route et la voie ferrée.

Le musée de la guerre Jeath

Ce musée, dont l’acronyme se compose des noms de certaines nations ayant participé à la construction de la voie ferrée: le Japon, l’Angletterre (England), l’Amérique, la Thaïlande et la Hollande, se compose simplement de trois huttes de bambou évoquant l’ambiance des camps de prisonniers de la Seconde Guerre mondiale. A l’intérieur, une collection de photographies, de peintures, d’outils… qui témoigne de la dureté des conditions de vie des prisonniers. Les archives concernent surtout le chirurgien Sir Edward Weary qui sauva des centaines de soldats blessé et lutta pour améliorer les conditions médicales. Le musée est géré par les moines du Wat Chaichumphon.

Informations pratiques :
– Ouvert tous les jours de 8h30 à 17h. Tarif entrée: 30 Bahts.
– En dépit de sa taille modeste, le musée de la Guerre JEATH est un émouvant mémorial qui rend hommage aux 12 000 prisonniers alliés ainsi qu’aux 100 000 ouvriers asiatiques. Prenez le temps de le visiter!

Le cimetière militaire

Situé entre le centre ville de Kanchanaburi et le célèbre pont, ce vaste cimetière renferme prés de 7000 sépultures de prisonniers de guerre alliés (essentiellement des Britanniques et des Australiens) morts durant la construction du chemin de fer (la plupart des ouvriers des pays voisins sont enterrés dans l’anonymat). La simple lecture des inscriptions sur les stèles vous noue la gorge!

Ouvert de 8h à18h.

Temples bouddhistes

Plusieurs temples bouddhistes situés au sud de Kanchanaburi méritent une visite (Wat Tham Sua et Wat Tham Kao Noi) mais le plus curieux reste le Wat Tham Monkam Thong.

Wat Tham Monkam Thong

Ce wat également appelé la « nonne flottante » fait partie des temples les plus fréquentés. Une vieille nonne, décédée depuis, avait l’habitude de flotter sur le dos dans un vaste bassin rempli d’eau lorsqu’elle se trouvait en état de méditation. Aujourd’hui, une disciple reproduit les différentes positions du Bouddha. La cérémonie se termine par la bénédiction des fidèles avec l’eau sacrée du bassin. Among est la deuxième nonne flottante de ce temple, qui est devenu un véritable lieu de pèlerinage. Derrière l’enceinte, un escalier mène à un ensemble de falaises de calcaire creusées et habitées de statues du Bouddha, d’où l’on découvre une vue sur la rivière.

Ouvert tous les jours de 8h à 17h, entrée payante)

Une nature sublime

Les randonnées dans la nature sont la seconde raison de visiter cette province, où les montagnes dominent la jungle épaisse. Au cours d’un trek, vous découvrirez des cascades et des rivières tumultueuses, vous verrez des tigres ou des gibbons et dormirez dans le village d’un minorité ethnique. Profitez des activités: tyrolienne, kayak ou promenade à dos d’éléphant.

Des tour-opérateurs proposent toutes ses activités mais renseignez vous avant car certains circuits sont annulés si le nombre de participants est insuffisant.

Conseil du guide (Restaurant):

Pour une cuisine authentique, explorez le marché de nuit près de la gare ferroviaire où de nombreux stands vendent fritures et boissons. (Thanon Saengchuto, ouvert le mardi et jeudi) ou les restaurants flottants notamment le Taraburee expert en fruits de mer et poissons de rvière.(Thanon Song Khwae ou Thanon Lak Muang).

Jolly Frog. Au fond d’une allée boisée, ce restaurant tout en bambou propose une délicieuse cuisine thaïe. Goûtez le riz sauté au boeuf avec ses petits légumes ou la salade de fruits. Coordonnée: Thanon Mae Kwaï Road.

Le parc national d’Erawan

Situé à environ 65km au nord de Kanchanaburi, la majestueuse cascade à 7 niveaux du parc national d’Erawan est l’une des plus fréquentée du pays. Le niveau supérieur doit son nom à la ressemblance avec Erawan, l’éléphant à 3 têtes de la mythologie hindoue.
Les 550km2 du parc consistent essentiellement en reliefs calcaires se hissant jusqu’à 1000m d’altitude et en forêts à feuillages caduques. Plusieurs circuits de randonnée le parcourent, dont le Khanmak-Mookling (90min) le plus prisé. Comptez environ 1h30 de marche pour parcourir les 1350m du circuit Wangbadan Cave, qui vous entraîne au milieu d’une forêt de bambous.

Conseil du guide:
– La montée des 3 premiers niveaux est facile, vous aurez besoin d’endurance et de bonnes chaussures pour achever la montée de 1.5km. Les niveaux 2 et 4 sont impressionnants.
– Pensez au maillot de bain mais méfiez-vous des singes qui risquent de s’emparer de vos affaires pendant que vous vous baignez.
– Comme pour toutes les chutes en Thaïlande, la meilleure période pour visiter le parc se situe pendant la période des pluies de juillet à novembre, lorsque l’eau coule à flots.
– Attention ce site affiche vite complet le week-end et les jours fériés.
– Les bus en provenance de Kanchanaburi s’arrêtent à l’entrée de la cascade d’Erawan (50 Baths, 1heure30, toutes les heures de 8h à 17h). Le dernier bus pour Kanchanburi part à 16h.
– Dans le parc, vous pouvez louer des vélos pour 30 Baths la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *