Roi de thailande Bhumibol Adulyadej dans son palais à Bangkok

Publiée le 19 janvier 2017 Par Charlotte

Hommage au Roi de Thaïlande : Sa Majesté Bhumibol Adulyadej

Le roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej est décédé hier, en milieu d’après-midi à l’hôpital de Bangkok (Siriraj). Alors que le pays entier pleure le départ de son monarque bien aimé, lui rendre hommage passe aussi par célébrer ses 88 ans de vie.

Les débuts de Sa Majesté le Roi

Né le 5 décembre 1927 à Cambridge (Etat du Massachussetts), sa Majesté Bhumibol Adulyadej revient en Thaïlande à la suite du décès de son père, le prince Mahidol Adulyadej. Ce dernier étudiait à Harvard, aux Etats-Unis, et a clairement transmis sa passion pour la culture à son fils. Le jeune prince s’adonnait donc à l’art, la musique – le saxophone -, le journalisme mais aussi la photographie. Il fut éduqué en Suisse lorsque sa mère partit y vivre. C’est à cette période que, suite au décès inexpliqué du roi Ananda, son oncle, il fut promulgué sur le trône en 1946 alors qu’il n’avait que 18 ans.

Le plus long règne de la monarchie thaïlandaise

Ses premières années sur le trône furent en réalité une période de régence. Il finit ses études en Suisse, études qui lui valurent de rencontrer Sirikit à Paris. Fille de l’ambassadeur de Thaïlande en France, elle devint sa femme en 1950.
La semaine suivante eu lieu le couronnement de Sa Majesté à Bangkok. Pendant son règne, le Roi Bhumibol Adulyadej a réussi à revitaliser le régime monarchique de Thaïlande, profitant de la dictature instaurée par le général Gen Sarit Dhanarajata pour asseoir son nom dans la capitale comme en province et multipliant les voyages et visites royales.
Il s’est également fait un nom en défendant férocement les militants pro-démocratie en 1973. Mais la totalité de son règne – le plus long de Thaïlande – a surtout marqué les esprits en démontrant ses qualités de diplomate, de communiquant et en inspirant la stabilité.
Ce, malgré tous les coups d’états et évènements politiques dissidents auxquels il a du faire face.

Les conséquences de son décès

Après l’annonce officielle de son décès ce 13 octobre 2016 en fin d’après-midi, les lumières des panneaux publicitaires se sont éteintes, les thaïlandais sont rentrés chez eux et la ville entière de Bangkok s’est assombrie.
La plupart des évènements sportifs, culturels et festifs sont annulés pour les prochaines semaines. Par ailleurs, le pays rentre dans une année de deuil. La succession sera assurée par le Prince Maha Vajiralongkorn, mais le couronnement aura lieu plus tard, après le deuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *