Publiée le 24 février 2015 Par Emilie de info-thailande.fr

Thonburi

L’ancienne capitale de la Thaïlande, qui s’étire en aval de la rive ouest de la Chao Phraya, est accessible en ferry ou via différents ponts enjambant la Chao Phraya, Thonburi se distingue par son atmosphère décontracté, par opposition à la frénésie du centre-ville.

Fondé en 1767, Thonburi fut la capitale du royaume de Siam durant 15 ans après la chute d’Ayutthaya. Au cours des 2 siècles suivants, tandis que Bangkok bénéficiait d’une impulsion commerciale, Thonburi resta isolée du monde extérieur. Il fallut attendre 1932 pour que le premier pont soit construit entre les 2 localités. Parmi les principales curiosités de Thonburi se distinguent le célèbre Wat Arun, le musée des Barges royales et la promenade sur la Chao Phraya.

Conseil de notre guide :

  • Explorer Thonburi n’est pas commode car les petites routes qui desservent les temples sont souvent mal délimitées. Toutefois, l’accueil chaleureux des thaïlandais rend cette promenade agréable entre les allées et les passages en bois.
  • Le meilleur moyen d’explorer Thonburi consiste à se déplacer par le fleuve, puis à pied à travers les sentiers. Attention, peu de pilotes parlent suffisamment bien l’anglais pour servir de guides.
    Plusieurs canaux méritent votre visite, notamment le Klong Bangkok Noi qui rejoint le Klong Bangkok Yai en aval et le Klong Om en amont. Des longtail boat transportent les passagers au fil des principaux sites et des marchés flottants comme Taling Chan.
    Leur régularité laissant à désirer à certaines heures de la journée, mieux vaut louer une embarcation privée et explorer les lieux au gré de ses envies.

Le Wat Arun

L’inimitable silhouette du Wat Arun , qui se dessine sur la rive occidentale de la Chao Phraya, est devenue l’un des symboles de la ville de Bangkok. Le Wat Arun ou temple de l’Aube fut construit à la période d’Ayutthaya. Il devint la chapelle royale sous le règne de Taksin lorsque celui-ci installa sa capitale à Thonburi. Le futur roi Rama 1er, qui rapporta le bouddha d’émeraude du Laos, à la fin du XVIIIe siècle, l’installa au Wat Arun, avant que la statue ne soit transférée au Wat Phra Kaew. Rama II, décida au début du 19e siècle, de l’agrandir et d’élever le prang central (tour de style Khmer) à 84m, faisant du Wat Arun l’édifice religieux le plus haut de la cité et le symbole du Mont Meru (résidence mythique des divinités hindoues).
Le roi Mongkut participa lui aussi à l’élaboration du Wat Arun en couvrant la structure de milliers de fragments de porcelaine de Chine. Il lui donna son nom définitif, Wat Arun Rajavararam (Arun évoque la déesse de l’aurore, Aruna).
L’ensemble de l’édifice représente l’univers bouddhiste et les 4 océans du monde physique (L’immense prang central repose sur 3 terrasses superposées, entourées de 4 prang plus petits, eux-mêmes encadrés de 4 mondop).
Des géants et des singes de style thaï traditionnel ainsi que des statues de dieu et de créatures mythologiques encerclent les parties inférieures de la première terrasse.
La seconde terrasse présente un pavillon, avec 4 statues illustrant d’importants épisodes de la vie du Bouddha.
L’accès aux visiteurs se limite à la troisième terrasse.
A la fin de la saison des pluies, lors de la fête du Kathin, le roi se rend au Wat Arun pour offrir des robes safran et des offrandes aux moines du temple.

Promenade sur la Chao Phraya

Cette promenade est l’un des attraits majeurs de Bangkok.

Les bateaux rouge et blanc du Chao Phraya River Express commencent leur promenade au Tha Sathon (embarcadère), prés du Taksin Bridge, où Sathon Road rejoint la Chao Phraya et remontent le fleuve.
Ils s’arrêtent à l’Holy Rosary Church (église du Saint Rosaire) qui se dresse juste derrière l’hôtel Royal Orchid Sheraton construit au bord de l’eau. Elle fut édifiée en 1787 par des catholiques portugais en fuite, venus d’installer dans la nouvelle capitale de Bangkok.
Sur les berges de Thonburi, on distingue 2 temples de style d’Ayutthaya, rarement visités. Le Wat Thammachat abrite des peintures murales illustrant des scènes des règnes de Rama III et de Rama IV. Le Wat Thong Noppakhun compte d’intéressants panneaux de bronze retraçant la vie du Bouddha.
L’Express s’arrête ensuite au marché Pak Khlong , situé juste derrière l’embarcadère, ainsi que le quartier voisin de Little India.
Au Tha Rachini, les embarcations qui font la navette pour Thonburi permettent de visiter 3 sites intéressants.
Le wat Prayun, construit au début du XIXe siècle sous le règne de Rama III, est célèbre pour son tertre central planté de petits chedi et de frangipaniers. Ce wat offre une colline qu’on dit faite de cire fondue provenant de bougies ayant appartenu à Rama III, ainsi qu’un bassin de carpes et de tortues. Ces dernières sont achetées par les fidèles qui les lâchent ici afin d’accroître leur mérite dans leur vie future.
Le wat Kalayanimit, non loin de l’église Santa Cruz, abrite un immense bouddha et des peintures murales de l’époque de Rama III. D’influence chinoise, ce temple est surtout connu pour sa cloche en bronze-la plus grosse de Thaïlande- suspendue dans sa tour blanche.
Plus loin, du côté de Thonburi, l’Express s’arrête au Tha Rakhang, près du Wat Rakhang Kositharam. Ce temple peu visité possède une bibliothèque composée de 3 édifices en bois de la fin du XVIIIe siècle, où résida Rama 1er avant son couronnement. Depuis l’enceinte, on jouit d’une belle vue sur le Grand Palais, le Wat Phra Kaew et le Wat Pho.

Conseil du guide (restaurant):

  • Krua Rakang Thong: 306 Soi Wat Rakhang, thanon Arun-Amarin.
    Les pieds dans l’eau, ce restaurant offre une belle vue sur le Wat Arun et les flèches du Grand Palais. Vous y savourerez des salades corsées du nord-est et du poisson-chat frit nageant dans une soupe à la noix de coco. Ouvert tous les jours de 11h à 23h. Tarif: moins de 400Bahts.
  • Supatra River House: 266 Soi Wat Rakhang, thanon Arun-Amarin.
    Dans une ancienne résidence familiale, les Patravadi ( du célèbre Patravadi théâtre) servent une cuisine thaïe au bord de l’eau. Spectacle de danse et musique traditionnelle, les soirs de week-end. Tarif entre 400 et 900 Bahts.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *