Publiée le 18 février 2015 Par Emilie de info-thailande.fr

Dusit

Au nord de la ville de Bangkok, Dusit, également appelé New Royal City, abrite administrations importantes et résidences royales, transférées ici au début du XXe siècle pour échapper aux environs plus peuplés du Grand Palais.
Dusit fait partie des rares quartiers de Bangkok à présenter un semblant de planification urbaine. Les vastes espaces verts intercalés entre les bâtiments administratifs dégagent une sérénité disparue du reste de la capitale.
Les curiosités les plus connues sont la Chitralada Palace (palais où vit l’actuel roi Bhumibol Adulyadej, le palais en bois Vimanmek, le temple de marbre (Wat Benchamabophit), la National Assemblée et le zoo de Dusit. Compte tenu de la proximité de tous ces sites, le quartier de Dusit est très aisé à explorer.
Vous remarquerez l’impressionnante statue du roi Chulalongkorn, auquel on doit la planification et le construction de Dusit. Le parc Amporn s’étend en face de la statue, tandis que le palais Vimanmek et le zoo de Dusit colle l’Assemblée nationale. La palais Chitralada se dresse à quelques rues à l’est, à l’autre extrémité du zoo.

Le zoo de dusit

Avec sa modeste mais grandissante collection d’animaux d’Asie du Sud-Est, le plus grand zoo de Thaïlande offre une alternative au visiteur repu d’édifices historiques. Avec ses 19 hectares, le Dusit Zoo réunit aujourd’hui 300 espèces de mammifères (rhinocéros, éléphants, ours, gaur…), 1000 oiseaux et 300 reptiles.
En 1938, le roi Chulalongkorn, inspiré des zoo d’Europe, ouvrit au public ce zoo, se limitant à quelques espèces mais en quelques années le nombre de pensionnaire augmenta avec la création de l’Organisation zoologique de Thaïlande. Cette institution ouvrit un autre zoo à Chiang Mai et un « zoo ouvert » à Khao Khieo, dans la province de Chonburi.
Conseil du guide:
– ouvert tout les jours de 8h/18h, entrée payante.

Le palais Vimanmek

Au nord, ce palais passe pour le plus vaste édifice en teck doré au monde dont le nom Vimanmek, signifie « château dans les nuages ». Témoin d’une transition architecturale entre la fin du XIXe siècle et la modernisation du début du XXe siècle. Le roi Chulalongkorn bâtira cette résidence d’été en 1868, sur l’île de Ko Sichang, avant que les travaux furent interrompus l’année suivante en raison d’une crise diplomatique qui déclencha l’arrivée de navires de guerre français dans le golfe de Thaïlande, rendant les visites royales à Ko Sichang impossibles. L’édifice inachevé resta alors à l’abandon jusqu’en 1901, lorsque le roi ordonna le démontage des éléments en teck blond afin qu’ils soient transférés à Bangkok, pour y élever le bâtiment actuel, rebaptisé Vimanmek.
Fermé et négligé pendant de nombreuses années, Vimanmek faillit tomber dans un délabrement mais la reine Sirikit décida de le faire restaurer en 1982, à l’occasion des célébrations du bicentenaire de Bangkok.
Avec sa façade chantournée et sa tour octogonale, cette demeure de 81 pièces construit sans un seul clou, abrite un musée doté d’une riche collection d’objets royaux et d’effets personnels ayant appartenu à Chulalongkorn.

Conseils de notre guide :

  • Ouvert tous les jours de 9h30 à 15h15. Visite guidée (en anglais) obligatoire d’une heure ont lieu toutes les demi-heures. Entrée payante (100Bahts) ou gratuite sur présentation du billet du Grand Palais.
  • Une tenue vestimentaire stricte (pantalon ou jupe longue et manches longues) est de rigueur car vous êtes dans une propriété royale.
  • Tous les jours de 10h30 à 14h, des danseurs thaïs et des spécialistes en arts martiaux donnent un spectacle (gratuit) dans le pavillon sud.

Le Wat Benchamabophit

Plus connu, sous le nom de Marble temple, ce wat se déploie au sud-est de la statue de Chulalongkorn, dans Th Rama V. Il s’agit du temple le plus récent du centre de Bangkok et sans doute du plus beau spécimen d’architecture religieuse thaïlandaise contemporaine.
Le prince Naris et l’architecte italien Manfredi se sont inspirés à la fois de l’Orient et de l’Occident pour créer ce monument. A commencer par les murs en marbre de Carrare et le dessin en forme de croix du bâtiment principal et des vitraux illustrant des scènes de la mythologie thaïe.
Le bot renferme notamment une copie du Phra Bouddha Chinarat de Phitsanulok dont le socle renferme les cendres de Chulalongkorn. Derrière le bot, une galerie présente quelques 53 représentations de Bouddha, originales ou copiées, provenant de toute l’Asie.

Conseil de notre guide : en arrivant tôt le matin au wat, vous verrez les fidèles faire la queue devant les grilles pour donner la nourriture et des offrandes aux moines tendant leurs sébiles, contrairement à d’autres quartiers où les moines mendient dans la rue.

Le wat Bowonniwet

Ce temple se trouve non loin du monument de la Démocratie. Il occupe une place importante dans le coeur des Thaïlandais car il a vu de nombreux princes y étudier et servir comme moine, y compris l’actuel roi Bhumibol.
Datant du milieu du XIXe siècle, le Wat Bowonniwet abrite la résidence du grand patriarche de Thaïlande, le chef spirituel du bouddhisme et le siège de la secte des Thammayut.
Le grand chedi d’or dressé au coeur du temple renferme des reliques sacrées et les cendres de certains membres de la royauté thaïlandaise. Les deux wihan sont généralement fermés au public. L’usobot, en forme de T, recèle un magnifique bouddha de la période de Sukhothai réalisé en 1257 pour marquer la libération du joug des Khmers.
Le visiteur de Bowonniwet sera néanmoins surtout impressionné par ses sombres peintures murales en 3 dimensions.

Conseil du guide (restaurant):

  • Kinlom Chon Saphan: 11/6 Samsen Soi 3. Dans ce restaurant situé face au pont Rama VIII, avec une terrasse donnant sur le fleuve, crevette vapeur à la sauce piquante, crabe au curry et poissons grillés sont à l’honneur. Ouvert tous les jours de 17h à minuit. Tarif: moins de 400 Bahts.
  • May Kaidee: 117/1 Thanon Tanao. Depuis 1988, May se spécialise dans la cuisine végétarienne. Parmis les favoris figurent les plats d’Isaan (Nord-Est du pays) avec tofu, pousses de soja ainsi que le curry massaman composé de tofu, pomme de terre et cacahuètes. Offrez-vous en dessert un riz gluant noir à la noix de coco, banane et mangue. Ouvert tous les jours de 8h à 23h. Tarif: moins de 400Bahts.
  • Roti-mataba: 136, Thanon Phra Arthit. Dans une échoppe qui ressemble à une fourmilière, de nombreuses femmes préparent des pains musulmans-galette azyme et mataba fourré à la viande- qui accompagnent à merveille les currys massaman et korma de poisson, légume ou viande. Pour obtenir une table, armez-vous de patience. Ouvert du mardi au dimanche de 7h à 22h. Tarif: moins de 400Bahts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *