Publiée le 18 février 2015 Par Emilie de info-thailande.fr

Chinatown

Le quartier chinois de Bangkok (appelé Yaowarat, du nom de sa rue principale), qui s’étend au sud du Grand Palais , est délimité d’une part par la Chao Phraya et, d’autre part, par Charoen Krung Road. Les visiteurs étrangers s’y rendent rarement, alors que c’est l’une des enclaves culturelles les plus fascinantes de Bangkok.
Datant de la fin du XVIIIe siècle, le quartier chinois est l’un des plus anciens secteurs de la ville. Lorsqu’on défricha une partie de ville sur ordre de Rama 1er, pour construire le Grand Palais et le Wat Phra Kaew, les commerçants chinois déménagèrent pour s’installer plus au sud-est.
Avec ses rues étroites et ses ruelles envahies par les commerçants, ce quartier souffre d’embouteillage.

Conseil de notre guide : explorer ce quartier à pied afin de vous imprégnez de son atmosphère mercantile. Chinatown vous réserve une expérience des plus authentique. N’hésitez pas à faire des incursions dans les innombrables ruelles pour visiter un temple ou un édifice historique.

Le wat Mangkon Kamalawat

Parmis les trésors cachés de ce quartier, l’imposant porche du Wat Mangkon Kamalawat, également appelé le « temple des fleurs du dragon » donne sur Thanon Charoen Krung, non loin de Soi Itsara Nuphap. Dans ce lieu de culte- le plus vénéré de Chinatown- règne une activité débordante et une épaisse fumée d’encens. Le wat, construit en 1871, abrite une étonnante collection d’icônes religieuses , notamment un bouddha replet ainsi que les principales divinités taoïstes.

Les marchés de Talad Kao et Talad Mai

La ruelle la plus intéressante de Chinatown est Soi Itsaranuphap. Elle accueille deux des marchés les plus prisés de la capitale.
Le Talad Kao (ouvert il y a 200 ans). La fabrication des lanternes, une tradition thaïlandaise en voie de disparition aujourd’hui subsiste dans ce marché.

Conseil de notre guide :
– Visitez le Talad Kao ou vieux marché, en début de matinée, lorsque les marchands et les ménagères s’échangent toutes sortes de produits, de volailles et de fruit de mer frais. Si vous arrivez avant 10 heures vous profiterez au mieux de toute cette animation.
– Ce marché ferme ses portes en fin de matinée .

Le Talat Mai ou le « nouveau marché » (vieux de 100 printemps) . Constitué essentiellement d’une ruelle entre deux hauts immeubles, il vaut le détour même si la nourriture ne vous passionne pas. L’ambiance survoltée, le vue et l’odeur de fruits et de légumes exotiques en font une expérience sensorielle inoubliable. La majeure partie du marché vend de la nourriture mais dans la section nord de Th Charoen Krung, vous trouverez de l’encens, des statues en papier, des friandises de cérémonies et des ingrédients essentiels à un enterrement chinois traditionnel.

Le wat Traimit

Au sud du quartier chinois, juste en face de la gare de Hua Lamphong, de l’autre côté du canal, vous découvrirez le wat Traimit. Ce wat est célèbre pour son extraordinaire bouddha en or massif de 3m de hauteur qui pèse 5.5 tonnes. Sculptée dans le style Sukhothai, selon la légende, la statue fut « redécouverte » il y a 40 ans, sous un revêtement de stuc qui se brisa alors qu’on la déplaçait dans le temple. Ce revêtement fut sans doute ajouté pour la protéger des maraudeurs, à la fin de la période Sukhothai ou, plus tard, lors du siège birman de la période Ayuthaya. Le temple daterait, lui, du début du XIIIe siècle.

Conseils de notre guide :

  • Temple ouvert de 8h à 17h du mardi au dimanche. Entrée payante (40Bahts).
  • Après un hommage au Bouddha d’or, remontez la très animée Charoen Krung Road en direction du nord: vous passerez devant des bijouteries aux vitrines savamment élaborées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *